Laurence Jean-Marie, maître de conférences en histoire médiévale

L.jean marieAprès un bac scientifique, Laurence Jean-Marie entame des études d’histoire à l’université de Caen ce qui était depuis longtemps son désir. Attirée par les périodes anciennes, c’est finalement le Moyen Âge qu’elle choisit en raison de l’intérêt trouvé aux cours dispensés et de la rencontre avec André Debord sur le chantier duquel, à Andone (Charente), elle fouille plusieurs étés. Après une maîtrise en histoire médiévale, elle obtient l’agrégation d’histoire en 1986. Ensuite en parallèle à l’enseignement dans le secondaire, elle poursuit ses recherches sous la direction d’André Debord. DEA puis doctorat ont pour objet la ville de Caen à l’époque ducale. La thèse est soutenue en septembre 1996 sans qu’André Debord soit présent. Gravement malade, il décède en octobre 1996.

En 1998, elle est élue maître de conférences à l’université de Paris 13 puis à l’université de Caen en 2000. Elle est d’abord membre du CRHQ puis, à partir 2015, du Craham.

Dans la continuité de sa thèse, ses recherches sont d’abord centrées sur les thématiques liées à la société et l ’espace urbains avec la Normandie comme terrain d’étude. Son attention se porte sur les élites urbaines, la compréhension de la notion de supériorité sociale et les marqueurs de la notabilité en milieu urbain. Les recherches sur la société urbaine la conduisent alors à s’intéresser aux sources anglaises qui informent sur la présence de Normands dans les ports anglais au XIIe siècle mais aussi après 1204 (les pipe rolls, les lettres patentes et closes des rois anglais, les custom accounts ensuite). Ces sources permettent de mieux approcher les sociétés portuaires normandes et leurs liens avec celles des ports anglais. Les recherches menées par Laurence Jean-Marie ont récemment suivi de nouvelles directions. Outre l’intégration plus nette des aspects économiques et politiques à l’étude des sociétés portuaires, la dimension maritime devient essentielle. Celle-ci conduit à tenter d’approcher le milieu des gens de mer et la navigation en Manche. Par les contacts et collaborations avec d’autres chercheurs, elle contribue à la réflexion plus générale sur l’animation des façades maritimes des mers du Ponant. Ces orientations récentes s’inscrivent parfaitement dans les axes de recherche développés par le Craham notamment ceux du quinquennal qui débute en 2017. Ces évolutions des thématiques de recherche trouvent leur expression dans le prochain achèvement d’une Habilitation à diriger des recherches dont le mémoire inédit est intitulé Le prince, la Normandie et la mer (1154-1204).

Depuis 2010, Laurence Jean-Marie est secrétaire de rédaction des Annales de Normandie. Elle est membre du bureau de la Société française d’histoire urbaine et du comité de rédaction de la revue Histoire urbaine.

Outre la recherche, elle est investie dans l’ensemble des tâches qui incombent aux enseignants-chercheurs. Elle a ainsi été membre du conseil d’administration de l’université de Caen Normandie de 2007 à 2012, elle est responsable depuis 2014 du master histoire.

Voir sa fiche sur le site du Craham

Bibliographie restreinte

« Distinction et supériorité sociale dans les textes de coutumes normands du début du XIIe siècle », Distinction et supériorité sociale en Normandie et ailleurs (VIIIe-XVIIIe siècles), L. Jean-Marie et C. Maneuvrier (dir.), Colloque international du Centre Culturel international de Cerisy-la-Salle, 28–30 septembre 2007, Caen, Publications du CRAHM, 2010, p. 25-42.

“Close relations? Some examples of trade links between England and the towns and ports of Lower Normandy in the thirteenth and early fourteenth centuries”, Anglo-Norman Studies, Proceedings of the Battle Conference 2009, vol. 32, C. Lewis (dir.), London, Boydell Press, 2010, p. 96-113.

« Pilote, maître, seigneur, marchand, équipage… Les Normands à bord des navires au Moyen Âge (XIIIe-XIVe siècles) », dans Gentes de mar en la ciudad atlántica medieval, J. Solórzano, M. Bochaca, A. Aguiar (dir.), Logroño, Instituto de Estudios Riojanos, 2012, p. 63-82.

« Un espace de prélèvement des coutumes sur le commerce : ville, banlieue et prévôté de Caen », Le Moyen Âge, 1/2014, tome CXX, p. 95-122.

Comment citer cet article : Craham, « Laurence Jean-Marie, maître de conférences en histoire médiévale », dans Les Échos du Craham, 20/12/2015, [en  ligne] https://craham.hypotheses.org/966, consulté le 06/12/2019, ISSN : 2552-3139.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.