La vérole et le remède du gaïac

verole Ulrich von Hutten (1488 – 1523)
La vérole et le remède du gaïac

Présenté et traduit du latin par Brigitte Gauvin.
Bilingue latin-français.

La vérole et le remède du gaïac est le témoignage du grand humaniste allemand Ulrich von Hutten (1488-1523), atteint de la syphilis. Il raconte l’horreur de sa maladie et l’espoir de sa guérison grâce au bois de gaïac que l’on venait de découvrir en Amérique.

Poète couronné, il se considéra un temps comme « l’Alcibiade » d’Érasme, puis il soutint la Réforme luthérienne les armes à la main. Pourchassé par Rome et par Charles Quint, il se réfugia en Suisse où il mourut de la syphilis, abandonné de tous.

Brigitte Gauvin, spécialiste du latin du XVIe siècle, a déjà traduit la Décade Océane de Pierre Martyr d’Anghiera, aux Belles Lettres. Elle prépare une traduction commentée des Dialogues d’Ulrich von Hutten.

Édition Première édition, n° 15, 324 p.

Les Belles Lettres, 2015

ISBN : 978-2-251-34609-0

29 €
Vers Les Belles Lettres

Comment citer cet article : Craham, « La vérole et le remède du gaïac », dans Les Échos du Craham, 30/06/2015, [en  ligne] https://craham.hypotheses.org/958, consulté le 13/12/2018, ISSN : 2552-3139.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.