Point Archéométrie

La communauté de la recherche en archéométrie poursuit son travail de mise en relation et de partage de pratiques. Le Craham, laboratoire associé du réseau Cairn – Compétence Archéométrique Interdisciplinaires Réseau National – participe régulièrement à ces activités.

École thématique CNRS «Analyses et Patrimoine» , fin septembre-début octobre, au CIEP à Sèvres. Un public varié a été confronté aux avantages et limites des méthodes d’analyse portables sur des objets archéologiques et du patrimoine. Les techniques abordées relèvent de la chimie physique, et plus précisément de l’interaction lumière-matière pour identifier des éléments constitutifs de la matière (spectroscopie Raman, fluorescence X, UV visible, infra-rouge).

Les matériaux analysés dans les cas présentés pouvaient être des sols lors des fouilles d’atelier du travail du fer ou de faux-monnayeurs, des peintures rupestres, des enluminures de manuscrits médiévaux, des plastiques d’œuvres d’art contemporain, des gemmes, des vernis, des émaux. Face aux traitements parfois complexes des données, au coût des appareillages, à la diversité des objets concernés, définir des questions précises avant analyse est primordial afin d’éviter les risques de surinterprétations des résultats ou la production de données non maitrisées et/ou non exploitables par la communauté de chercheurs.

Journée du réseau Cairn, fin septembre 2014 : le thème de cette année était l’avenir des métiers de l’archéométrie et des statuts des IT archéomètres (institut, branche d’activité, évolution de carrière), des doctorants et chercheurs. Cette journée était couplée avec une journée sur les apports de l’archéométrie en termes d’innovation.

École thématique CNRS « Technologies et archéométrie des céramiques : approches croisées des assemblages archéologiques », en octobre 2014, à Bibracte (ETcera). Cette année, Anne Bocquet Liénard et Xavier Savary (CG14) étaient, de nouveau, intervenants. Les chaines opératoires, les traditions techno-stylistiques, les problématiques et les limites des méthodes d’analyse géochimiques sur les céramiques ont été présentées.

Évènements à venir:

Colloque du GMPCA à Besançon du 27 au 30 avril 2015. Après l’avoir organisé en 2012, le laboratoire devrait être présent à ce colloque pour présenter des résultats obtenus sur différents projets, en particulier dans le cadre du PCR Antiquité ou de l’échange Franco-russe. Clôture des inscriptions le 28 février 2015

Un prix de thèse est décerné lors du colloque, la date limite de réception des candidatures pour le Prix 2015 du GMPCA est fixée au 6 janvier 2015 (thèses soutenues entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2014).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.