Le monachisme, un aspect démodé de l’archéologie ?

Ce titre, certes provocateur, se réfère à l’idée selon laquelle les questions élitaires seraient aujourd’hui obsolètes, voire « réactionnaires », car résolument opposées aux problématiques nouvelles centrées sur les aspects matériels et culturels de la société médiévale. Certes, les études monastiques ne sont pas pionnières dans le monde de la recherche. Au contraire, l’importante tradition bibliographique laissée par l’histoire de l’Art et l’archéologie constitue un poids manifeste dans le renouvellement des investigations. Pourtant, ces données anciennes font depuis peu l’objet d’un réexamen dans le but de faire évoluer les problématiques de recherche à l’échelle nationale. Sur ce point, chercheurs et chercheurs associés du Craham concourent à cet effort à travers des études novatrices à l’image des programmes de recherche élaborés pour l’année 2016 :

Fouille du carré claustral de l’abbaye savignio-cistercienne de Saint-André-en-Gouffern (La Hoguette, Calvados).

Fouille du carré claustral de l’abbaye savignio-cistercienne de Saint-André-en-Gouffern (La Hoguette, Calvados).

Archéologie du paysage monastique

L’abbaye de Grestain sera le théâtre d’une étude pluridisciplinaire (archéologique, géomorphologique, hydrologique, topographique, historique, etc.) pour identifier les aspects techniques, politiques et économiques d’une implantation en bordure de Seine. Collaborateurs : J.-B. Vincent, A. Dubois, V. Gazeau, G. Hulin, C. Maneuvrier, J. Mouchard.

Identification de coutumes monastiques par l’archéologie

Lors de son affiliation à l’ordre cistercien, l’ abbaye de Savigny perdit ses coutumes propres dont les sources textuelles ne nous conservent pas la teneur. Grâce à des prospections géophysiques et topographiques, l’identification de l’organisation spatiale du monastère pourra être un élément-clé pour identifier les coutumes propres au chef d’ordre et révéler le processus de transculturation. Collaborateurs : J.-B. Vincent, A. Dubois, A. Grélois, G. Hulin.

L’économie monastique

La découverte d’une forte concentration de tuileries à Barbery présage, selon les sources, une production tuilière à grande échelle. Une équipe pluridisciplinaire s’est constituée de manière à mettre en œuvre les études adaptées à des questionnements variés, liés à la gestion des tuileries, aux techniques de production, à la diffusion des matériaux et à leur mise en œuvre (archéologie des toitures). Collaborateurs : J.-B. Vincent, A. Bocquet-Liénard, R. Davidson, A. Dubois, G. Hulin, O. Maquaire, X. Savary (voir page suivante).

Création d’un PCR sur l’anthropisation du Pays-de-Bray (SIG)

 

Visualisation des aménagements paysagés nécessaires pour l’édification de l’abbaye d’Hambye (Manche). Responsable de l’étude topographique M. Bisson et J.-B. Vincent.

Visualisation des aménagements paysagés nécessaires pour l’édification de l’abbaye d’Hambye (Manche). Responsable de l’étude topographique M. Bisson et J.-B. Vincent.

Une des problématiques de ce PCR porte sur l’identification de l’activité économique des abbayes cisterciennes dans cette région. Collaborateurs : C. Colliou, D. Arribet-Deroin, P. Barrier, P. Dillmann, F. Épaud, S. Grumet, T.-M. Hebert, D. Helleboid, S. Lefevre, J. Le Maho, B. Lepeuple, N. Morelle, B. Rouzeau, P. Sorel, P.-F. Thérain, J.-B. Vincent, N. Wazylyszyn.

En parallèle avec des axes de recherches ciblés, l’étude sérielle des monastères est indispensable. Pour ce faire, il faut promouvoir les monographies archéologiques et historiques monastiques, seul moyen de découvrir, au vu de l’irrégularité des vestiges, de nouvelles investigations. Dans cette perspective, nous saluerons le travail de master de M. Bisson (dir. L. Bourgeois, tuteur J.-B. Vincent) sur l’abbaye d’Hambye (Hambye, Manche) ou encore celui de M. Muzellec (dir. P.-Y. Laffont, tuteur J.-B. Vincent) sur l’abbaye de Lanvaux (Bieuzy-Lanvaux, Morbihan). Enfin, à l’échelle régionale, une collaboration avec l’Inrap et l’université de Nancy est effective, projetant la création d’un PCR en région Lorraine, sur le monachisme cistercien lorrain (A. Charignon, J.-B. Vincent).


Jean-Baptiste Vincent est archéologue, membre du Centre Michel de Boüard-Craham.

Page personnelle : http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article449


Comment citer cet article : Craham, « Le monachisme, un aspect démodé de l’archéologie ? », dans Les Échos du Craham, 20/12/2015, [en  ligne] https://craham.hypotheses.org/567, consulté le 22/08/2019, ISSN : 2552-3139.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.