Elsa Falcoz, stagiaire au Craham

Elsa FalcozAprès deux années de classe préparatoire littéraire à Nice de 2015 à 2017, Elsa décide de se spécialiser en histoire et monte à Paris pour finir sa licence à la Sorbonne. C’est durant cette année qu’elle découvre et se destine à l’histoire médiévale, notamment grâce aux cours de Frédérique Lachaud, professeure d’histoire médiévale, spécialiste des mondes anglo-normands médiévaux. Elle décide également cette année-là de suivre des cours de paléographie à l’université.

À l’issue de sa licence, Elsa décide de partir à l’étranger pour perfectionner son anglais. Elle choisit alors de partir à Oslo, attirée par la renommée de la nature scandinave et l’exotisme des longues nuits d’hiver. C’est à l’université d’Oslo qu’elle choisit des disciplines comme le norvégien, la runologie ou encore le vieux norois, des matières lui seront d’autant plus utiles qu’elle écrit son mémoire de recherche sur les représentations des femmes et des enfants en Scandinavie au XIIe siècle, sur la base des sagas, sous la tutelle de Frédérique Lachaud.

À son retour, elle décide de prendre une année de pause dans ses études, pour pouvoir se consacrer à l’associatif, et réalise un service civique à ZupdeCo, dans le domaine du soutien scolaire.

À l’issue de cette année, elle est admise au sein du Master TNAH (Technologie numériques appliquées à l’histoire) de l’École des Chartes. À la fin de sa première année, consacrée principalement à l’étude des sources et à l’apprentissage des sciences auxiliaires de l’histoire (paléographie, diplomatique, latin…), elle souhaite avoir une première expérience dans le monde de la recherche, et pose sa candidature comme stagiaire au Craham pour travailler sur le programme Dyrin. Celui-ci, dirigé par Thierry Buquet, a pour objet d’étude de la connaissance de la faune du Nord (régions arctique et subarctique), de l’Antiquité à la période moderne.

Elsa va, durant deux mois (juin-juillet 2021), contribuer à l’enrichissement de la base bibliographique du programme et réaliser divers dépouillements d’ouvrages et de sources, notamment les sagas norroises, lui permettant ainsi de mettre en pratique son goût pour les textes et les langues scandinaves. Les dépouillements effectués permettront de répertorier, pour chaque espèce, les diverses sources médiévales qui les mentionnent.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search