À cœur ouvert, le cardiotaphe de Flers (Orne)

À l’occasion de la fouille de la place Saint-Germain à Flers, l’Inrap avait mis au jour deux cercueils en plomb dont l’un supportait une urne en forme de cœur ou « cardiotaphe ». Une équipe pluridisciplinaire s’est récemment réunie au Laboratoire d’anatomie de la faculté de médecine de Caen pour le fouiller et sonder les secrets du cœur, minutieusement embaumé, qui attendait à l’intérieur.

Au cours d’une opération d’archéologie préventive menée à l’automne 2014 sur la place Saint-Germain à Flers (Orne), les archéologues de l’Inrap ont découvert, dans le chœur de l’ancienne église paroissiale, deux sarcophages en plomb anthropomorphes des XVIIe-XVIIIe siècles sur l’un desquels reposait une urne en plomb, un cardiotaphe. Les deux cercueils ont fait l’objet en 2015 d’une fouille en laboratoire par l’Inrap, en collaboration avec le Craham-Unicaen, opération qui avait pour objectif l’étude pluridisciplinaire (archéoanthropologie et archéosciences) de la pratique de l’embaumement et de l’inhumation en cercueil en plomb. Toutefois, l’urne en plomb, en parfait état de conservation, n’avait pu alors bénéficier d’une fouille. Dans le cadre d’un programme collectif de recherche initié en 2019, la fouille du cardiotaphe a pu avoir lieu le 30 septembre 2020 dans le Laboratoire d’Anatomie de la Faculté de Médecine de Caen en collaboration avec trois médecins.

L’article est à lire sur le site de l’Inrap.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search