27/9/19 Séjour à Ibadan: que d’os que d’os !

Ce matin, après une nuit très reposante (enfin sans bruit autre que celui des grenouilles qui coassent et des oiseaux qui pépient ! :-), un très bon petit déjeuner en compagnie de Cyrielle (mmm, elle avait prévu des yaourts !!! et des fruits !!!!), me voilà sur pied pour continuer l’étude des os de Benin city. Cyrielle habitant à l’International Institute of Tropical Agriculture (IITA), un peu en dehors de la ville, c’est un taxi qui est venu nous prendre chez elle pour nous emmener à l’IFRA. 
J’ai ensuite pu gagner à pied le Département d’Archéologie et d’Anthropologie qui n’est qu’à 10 mn de marche à peine. Première “balade” aussi seule dans le campus… tout le monde se salue en se croisant et même si j’ai surpris quelques regards étonnés de certains étudiants, tous étaient prêts à me renseigner quand j’ai eu l’impression de m’être perdue malgré mes repérages de la veille (en fait non, j’étais sur le bon chemin).

Etude des ossements ensuite en compagnie de trois à quatre étudiants. Très belle surprise dans la matinée avec l’arrivée de certains des étudiants nigérians de l’équipe de fouille (dont mon “fils adoptif” Kingsley !!!! J’étais trop heureuse de les revoir !!!). La fin de la journée a été nettement plus courte que la veille car j’avais bien compris que passé 15h00, je “perdais” les étudiants et surtout leur attention. Cyrielle m’a expliqué que les cours se terminaient à cette heure là généralement et que les gens partaient tôt du travail au Nigéria. Je comprends mieux pourquoi j’avais ressenti une certaine gêne de leur part hier quand je les ai plus ou moins contraints sans le faire exprès à rester jusqu’à 16h30. En fait, ils étaient trop polis pour me dire que ça leur faisait tard, la jeune apprentie anthropologue étant par exemple maman de deux jeunes enfants, elle devait aller les chercher à l’école… ils sont tellement polis qu’ils n’ont pas osé le dire m’ont-ils finalement confié aujourd’hui (sans doute plus mis en confiance aussi et me connaissant un peu plus désormais).
Je suis donc partie assez tôt pour rejoindre Cyrielle à l’Ifra, le temps de boire un thé avec ses collègues et zou ! nous avons regagné ses pénates à l’IITA. Comme il était tôt, je suis allée me balader dans le parc pendant une petite heure pour découvrir les environs et j’ai pu prendre quelques clichés de la végétation locale, magnifique !! J’ai même rencontré un écureuil local (ah, ah ! qui le trouvera le premier sur la photo ???) et vu des géraniums que même la main verte de ma maman n’arriverait pas à faire tant pousser !!

À mon retour, Cyrielle est allée manger à l’extérieur pour une sorte de fête des voisins, j’ai préféré rester au calme chez elle pour me reposer (j’en ai profité aussi j’ai pour ranger mes documents sur mon ordi et surtout refaire correctement mes valises pour mieux les équilibrer). J’ai dîné en prenant enfin quelques nouvelles des actualités françaises (petite inquiétude pour mon fiston quand j’ai vu l’incendie de l’usine à Rouen) avant d’aller me coucher au retour de Cyrielle.
A demain pour la dernière journée à Ibadan.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.