22/09/2019 Dimanche = repos ? Quel repos ?

Réveil difficile ce dimanche matin après une vraie nuit blanche ! Que c’est long une nuit entière quand on ne peut absolument pas dormir malgré les boules Quiès, les oreillers sur la tête pour tenter d’atténuer le bruit, la lecture avec la lampe du téléphone, les huiles essentielles de lavande ou mes vains essais de sophrologie pour tenter de trouver le sommeil… Quand il y a trop de bruit, ce n’est vraiment pas possible !!! 
En cause ? Le bruit des générateurs mis en marche toute la nuit durant pour pallier les coupures d’électricité incessantes de la ville. Les engins en question se trouvent immédiatement accolés à ma chambre, ils servent a priori à permettre le maintien des clims lorsque le courant fourni par la ville s’interrompt… mais cette nuit, ils n’ont aucunement fonctionné (le système électrique de l’hôtel est, dirons-nous – au mieux – assez rudimentaire, il faut bien le reconnaître) d’où, en plus, une chaleur terrible dans les chambres… 
En gros, malgré la marche forcée des générateurs de l’hôtel pour maintenir soi-disant l’électricité et les clims, leurs arrêts irréguliers et leur redémarrage avec moults bruits supplémentaires des personnels de l’hôtel (euh…pas hyper discrets c’est le moins qu’on puisse dire, même à 3h00 du matin !!), l’odeur pestilentielle d’essence qu’ils ont aussi diffusé dans nos chambres… ben en fait, rien ne fonctionnait en dehors des lumières (mais qui a besoin de la lumière dans sa chambre en pleine nuit, n’est-ce pas ???). 
D’habitude, il n’y a qu’un générateur qui est mis en route la nuit et malgré son bruit, je m’y étais plus ou moins fait et avec les boules Quiès, ça passait… mais là… impossible de faire abstraction du bruit et de l’odeur d’essence !! (à la limite d’en être malade d’ailleurs !).

Toutes les personnes dormant de ce côté de l’hôtel se sont réveillées dimanche matin avec une tête de déterrés… 
Protestation collective au petit-déjeuner de 8h00 auprès de la tenancière de l’hôtel pour que les générateurs ne soient plus allumés à pas d’heure ni surtout toute la nuit !!! Après le petit-déjeuner, nous sommes tous retournés nous coucher !!! J’ai pu me rendormir jusqu’à midi pour me remettre un peu de cette “nuit de folie”, mais j’ai eu l’impression d’être un vrai zombi toute la journée !!! 🙂 
Pendant la matinée, les étudiants sont eux partis faire une balade dans le campus de l’université et sont revenus pour le déjeuner. L’après-midi a été consacrée à une réunion de travail collective et à une sorte de brainstorming pour parler tous ensemble (étudiants, enseignants, archéologues, spécialistes…) des publications à prévoir à courte échéance ou à plus long terme et de la continuité du projet de recherche d’Ile-Ife Sungbo…pas toujours facile de suivre les discussions en anglais (surtout quand on n’a que deux neurones allumés après 3 petites heures de sommeil).
Le soir, coucher très tôt pour moi pour tenter de récupérer de la nuit précédente et pour être en forme demain pour la fouille…
A demain !!


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.