19/09/19 Pelle et machette…

Grosse journée aujourd’hui encore avec l’intervention (enfin dirait Noémie 🙂 de la grosse pelle mécanique présente sur le chantier pour dégager une partie du sondage B vers le sud et permettre la fouille de la fosse (assez profonde déjà) qui s’y trouve. 

Noémie au travail (© Gérard Chouin)

Avant ça, le matin, après la fin de la fouille et le nettoyage de l’ensemble des carrés C et B, Nonso, Kingsley, Noémie et moi avons un peu dû patienter pour que les photos puissent être prises et en avons profité pour “prendre des forces” en prévision du travail de force qui nous attendait l’après-midi (en gros, on a un peu glandouillé en allant visiter les autres carrés et en papotant avec nos petits collègues fouilleurs).

Quelques élèves de l’école sont venus nous visiter dans la matinée et l’un d’entre eux pourrait fort bien devenir plus tard archéologue vu toutes les notes qu’il a prises et toutes les questions qu’il nous a posé !!

Nos amis les photographes, Séverine et Raphaël sont allés de leur côté exploré le terrain de foot de l’école pour voir s’il pourrait faire décoller et atterrir leur avion-drone permettant de cartographier non seulement le site mais aussi toute la ville d’Ile-Ifé. Ils ont eu quelques petits soucis au départ, mais tout semble avoir pu s’arranger et ils ont obtenu l’autorisation d’utiliser le terrain quand ils en avaient besoin sans problème (merci l’intervention d’Adisa et leur grande capacité à présenter le projet de manière positive aux gens je pense).

© Gérard Chouin


L’après-midi s’est vue consacrée au pelletage des tooooooooonnnnnnnes de terre qu’avait engendré le décapage mécanique et à un premier nettoyage des niveaux dégagés, j’étais très contente car j’ai pu jouer de la machette, outil qui est devenu mon jouet préféré pour faire des bermes impeccablement droites et sans débordement ; heureusement, pour le pelletage, nous avons pu nous relayer un peu car il faisait une chaleur incroyable (tout le monde a vite été en sueur et complètement dégoulinant), mais ce soir on est assez contents du travail réalisé et ce malgré les dos un peu “cassés”.

Le sommeil sera fort bienvenu. Demain, le sondage va continuer, mais l’avancée de la descente du godet dans le trou dépendra de notre nettoyage du niveau d’aujourd’hui. Noémie est impatiente de découvrir à quelle profondeur nous irons, mais chaque chose en son temps dirait Gérard et il n’est pas nécessaire de descendre trop vite non plus, cela gâcherait le plaisir, non ?!!! 🙂


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.