12/09/2019 : enfin du soleil !!

Super journée aujourd’hui avec grand soleil et seulement quelques gouttes éparses, rien de bien méchant en tous les cas ni qui ne nous ait empêché  de bien travailler aujourd’hui. 
Après la journée d’hier, nous avons particulièrement apprécié la chaleur (jamais contents, nous nous serions même presque plaints de la température !!!) et surtout l’assèchement des zones de fouilles. J’ai même pris des coups de soleil… sur 1/3 des avant-bras… belle marque de montre et de traces de bronzage (enfin de rougeurs pour l’instant) jusqu’au milieu des avant-bras. Très sexy, il n’y a pas à dire !!!

Si le petit Solomon est bien revenu sur le site ce matin, il n’a malheureusement pas pu rester, les étudiants nigérians lui ayant demandé de partir. Petite incompréhension de notre part au départ, mais en fait, ils nous ont expliqué qu’il valait mieux qu’il ne vienne pas, la population locale pouvant croire que nous exploitions des enfants pour faire faire le travail ou que le petit pourrait sans le vouloir raconter des choses inexactes sur le site, notre équipe ou sur l’archéologie en général, bref, ils comprenaient bien que nos intentions étaient sincères mais qu’il valait mieux que le petit ne soit pas sur le terrain pour la sécurité du chantier. Le pauvre gosse semblait vraiment déçu…

À part ce petit bémol, toute la journée s’est particulièrement bien déroulée dans une bonne humeur générale. Notre couple de documentaristes vidéo a continué ses prises de vue et de sons, a pris des photos du chantier, mené les interviews et les fouilleurs… ont fouillé 🙂

Belle discussion avec les collègues nigérians pendant le travail de tamisage en commun avec des sujets très divers portant aussi bien sur la structure familiale traditionnelle et moderne au Nigéria que sur l’économie ou sur divers autres sujets.

Dans notre carré C, l’espace de fouille étant légèrement réduit, ce sont d’abord Nonso et Kingsley, deux des étudiants nigérians qui ont débuté pour dégager 15 bons centimètres de terre d’une des couches identifiées avant-hier sur notre secteur. Noémie, une jeune étudiante française de Paris, et moi même les avons relayé ensuite pour arriver sur un niveau qui se trouve désormais juste au-dessus de ce que nous supposons être une sépulture. Sépulture ? Vraiment ? À voir… ou corps abandonné ou protégé par l’affaissement d’un mur de terre crue ? Nous pourrons vérifier cela demain et j’ai très hâte de voir ce que cela va donner pour savoir, enfin, si les os sont si mal conservés que cela ou pas… Je le crains un peu toutefois car les quelques os ou les dents d’animaux que nous avons pu identifier jusqu’à présent sont déjà très mal préservés… alors des os humains et d’un enfant en plus… on verra bien, fingers crossed !!!
Au retour à l’hôtel, bel aperçu des tessons de céramiques lavés pendant l’après-midi par certains des étudiants et par des membres du musée et soulagement de constater que les vêtements lavés et mis à sécher la veille au soir sont enfin secs !!! 
Un repas très convivial, une longue et très agréable discussion du soir avec plusieurs membres de l’équipe viennent clore cette très belle journée. Vivement demain !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.