Faïences et majoliques du XVe au XVIIe siècle en France et en Belgique

faiences-et-majoliques-du-xve-au-xviie-siecle-en-france-et-en-belgiqueFaïences et majoliques du XVe au XVIIe siècle en France et en Belgique
Pour un bilan des connaissances archéologiques

Sous la direction de Fabienne Ravoire et Alban Horry

Le développement de l’archéologie de la période moderne a largement contribué au renouveau des connaissances sur la faïence. Des pans entiers de culture matérielle, de la fin du Moyen Âge à la Renaissance et au XVIIe siècle, sont ainsi révélés par de récentes fouilles archéologiques, tant en France qu’en Belgique. Cet ouvrage réunit onze contributions, présentées à l’occasion de la table ronde internationale de Sens, qui permettent d’aborder différents aspects touchant à la fabrication, l’utilisation et la diffusion de ces vaisselles et objets luxueux, qui ne seront popularisés qu’à partir de la fin de l’Ancien Régime. Où, quand et pour qui étaient fabriquées ces céramiques diffusées sur un vaste territoire, jusqu’en Amérique comme le montrent les découvertes du fort Cartier-Roberval à Québec. Originaires de France (Lyon, Montpellier, Nevers, Rouen…), d’Espagne, d’Italie ou de Belgique, ces majoliques et faïences témoignent de la circulation des hommes, des techniques et des styles. Grâce aux apports de l’archéologie, tout particulièrement de l’archéologie préventive, cet ouvrage propose une vision actualisée de nos connaissances de la majolique et de la faïence en France et en Belgique du XVe au XVIIe siècle.

Éditions universitaires de Dijon

2016

ISBN : 978-2-36441-194-4

35 €


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.