Fouilles du château de Suscinio

La 6e campagne de fouille programmée a débuté le 3 juin au château de Suscinio (Morbihan – Sarzeau) et s’achèvera le 26 juillet. Il s’agit de la troisième année de recherches du second programme triennal sur ce site.

Ce dernier, engagé depuis 2013 et porté par le Département du Morbihan, a pour objectif d’enrichir les connaissances sur cette grande résidence des ducs de Bretagne. La fouille du logis Nord, construit au XIIIe siècle et détruit au début du XVIe siècle, a ainsi permis de préciser l’évolution architecturale du château, de documenter les techniques de construction et le quotidien des habitants du château, et de remonter aux origines du site. Les années précédentes, la cuisine et le cellier, qui composaient le rez-de-chaussée du bâtiment à partir du XIVe siècle, ont été fouillés. Outre des informations sur l’architecture et les éléments fonctionnels de ces espaces, céramiques, verreries, restes de repas, outils, objets de parure, mais aussi monnaies, éléments de huisserie, vitraux ou encore carreaux de pavement ont été mis au jour. Ces découvertes permettent de dresser une image de la vie de château au XIVe siècle, lorsque les ducs venaient en résidence à Suscinio.

Vue générale du chantier de fouille dans l’enceinte du château de Suscinio. En bas, se distingue le cellier avec ses piliers médians, séparé de la cuisine (en haut) par un mur de refend -(c)SDAM

Les objectifs de la campagne 2019 sont importants pour le programme de recherche car ils portent sur la fouille des niveaux internes au logis au XIIIe siècle. En effet, la fouille de la grande cuisine des XIVe et XVe siècles a été achevée en 2018. Désormais, nous appréhendons, en aire ouverte, les séquences antérieures afin de comprendre la topographie interne du bâtiment à son origine et de saisir la (ou les) fonction(s) des salles. Les différents indices jusqu’alors collectés tendent à attribuer une fonction noble à tout ou partie de ce rez-de-chaussée au XIIIe siècle, mais cela doit désormais être vérifié. Deux sondages ouverts en 2017 dans la cuisine ont fait apparaître de nouvelles maçonneries ainsi que des niveaux fins bien stratifiés sur une épaisseur d’une vingtaine de centimètres. Deux collecteurs d’eaux usées, en fonction au cours de cette phase, sont abandonnés avant le début du XIVe siècle. Il sera donc primordial de corréler tous ces éléments. L’ensemble a été scellé à la charnière XIIIe-XIVe siècle sous un remblai de nivellement pour l’installation de la cuisine.

Par ailleurs, nous poursuivrons la fouille du cellier du XIVe siècle pour atteindre les premiers niveaux d’installation afin de déterminer si celui-ci a précédé la cuisine ou si ces deux espaces ont été aménagés dans un programme commun.

De nombreuses découvertes en perspective…

Karine Vincent

Archéologue – responsable scientifique du programme de recherche de Suscinio / Département du Morbihan

Comment citer cet article : Karine Vincent, « Fouilles du château de Suscinio », dans Les Échos du Craham, 10/07/2019, [en  ligne] https://craham.hypotheses.org/2431, consulté le 17/09/2019, ISSN : 2552-3139.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.